Le Bruderhof est une communauté internationale composée de familles et de célibataires qui cherchent à suivre ensemble Jésus. Les membres du Bruderhof s’engagent radicalement à devenir disciples de Jésus dans l’esprit du Sermon sur la Montagne. Inspirés par l’exemple de l’Église primitive de Jérusalem (Actes 2 et 4), ils renoncent à la propriété privée et mettent tout en commun pour vivre dans le refus de la violence, la justice et le service du prochain, de près ou de loin. La communauté regroupe des personnes issues d’origines diverses. Le Bruderhof comprend une trentaine d'implantations, rurales ou urbaines, aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Autriche, en Australie, en Corée du Sud et au Paraguay, pour un total d’environ 3 000 personnes. 

Pourquoi communauté ?

Nous avons la conviction qu’une vie dans une Église-communauté est le plus grand service que nous puissions rendre à l’humanité et la meilleure manière d’annoncer Jésus-Christ. Le mouvement du Bruderhof n’est pas un choix de style de vie. C’est une réponse à l’appel pressant que Jésus adresse à l’humanité dans les Évangiles, particulièrement dans le Sermon sur la Montagne. Nous suivons la tradition communautaire de l’Église primitive. Mais nous croyons aussi que notre manière de vivre représente une réponse appropriée aux problèmes de la société contemporaine, avec sa focalisation sur la richesse, sur l’individu et ce qui en découle : la solitude, les conflits et l’inégalité.

En vivant en communauté, nous expérimentons l’amour du Christ, capable de nous transformer. Il rend possible l’impossible : des hommes et des femmes ordinaires et imparfaits vivent ensemble dans le pardon et la confiance mutuelle, comme des frères et des sœurs. C’est l’Esprit du Christ qui appelle les membres du Bruderhof à une vie dans l’amour où le travail, la prière, la mission, l’éducation et la vie de famille forment un tout.

Pratiquement  

Bien que le Bruderhof soit constitué de plus de vingt établissements indépendants, il fonctionne comme un seul mouvement répandu à travers le monde. Les ressources, les compétences, les finances sont partagées entre nos différents sites. Les membres prennent toutes les décisions importantes ensemble, chaque personne disposant d’une voix égale. Certains de nos établissements sont des maisons individuelles, d’autres ressemblent davantage à de petits villages de deux à trois cents habitants.
De même que les organes du corps humain fonctionnent ensemble sans chercher leur propre intérêt, ceux qui suivent le Christ devraient être au service les uns des autres. Chaque établissement du Bruderhof, en lien avec les autres communautés, nomme des frères et des sœurs pour être responsables des divers aspects spirituels et pratiques de la vie communautaire : le ministère pastoral ; la gestion de l’argent et des biens ; l’éducation des enfants et de la jeunesse ; l’hospitalité et l’aide sociale ; les différents travaux (agriculture, entretien, cuisine, santé, ateliers. . .).

Bourse et propriété communes

Nul d’entre nous ne possède quoi que ce soit personnellement. Ce que nous possédons en commun ne nous appartient pas en tant que groupe mais à la cause du Christ. Quand quelqu’un prend la décision de devenir membre, ses revenus et ses héritages sont librement donnés à l’Église-communauté. En retour, il recevra ce dont il a besoin : nourriture, logement, soins de santé. Les membres travaillent en règle générale pour et dans la communauté, mais aucun ne reçoit de salaire, de traitement ou d’indemnité. Dans nos foyers, dans le cadre de notre vie quotidienne, nous essayons de vivre simplement, généreusement, d’éviter les excès, de résister au matérialisme. Ainsi, concrètement, nous cherchons à montrer que, dans l’obéissance à l’Église, ce que nous avons reste à la disposition de quiconque est dans le besoin.

Le logement

En règle générale, nous logeons dans des appartements. À chaque famille sont attribuées une salle de séjour et des chambres. Chacun bénéficie du même mobilier de base. La plupart de ces lieux de vie comprennent une table et des chaises, un canapé et un coin cuisine. On propose aux célibataires de partager la vie d’une famille, pour un appui mutuel. Dans ce cas, la personne célibataire a sa propre chambre mais prend part à la vie et aux activités de la famille. Les grands établissements ont généralement des bâtiments communautaires : un réfectoire, une buanderie, une école primaire. . .

Les repas

Nous prenons plusieurs fois par semaine nos repas en commun. Nous considérons ces repas – partagés à l’extérieur chaque fois que c’est possible – comme un aspect essentiel et joyeux de la vie de l’Église-communauté. Nous avons souvent des visiteurs qui mangent avec nous, surtout lors du dîner du samedi. Pendant le repas, un groupe peut chanter, des histoires sont lues. C’est aussi à l’occasion des repas communautaires que nous fêtons divers événements, notamment toutes sortes d’anniversaires, la plupart des jours fériés comme Thanksgiving, Noël et Pâques. Chaque repas pris ensemble est un moment d’action de grâce et de communion.

Les vêtements

Comme d’autres traditions religieuses dont les membres revêtent une robe, un habit religieux, ou un vêtement liturgique, le Bruderhof a une manière de s’habiller qui lui est propre, modeste et pratique. Les hommes portent un simple pantalon et une chemise. Les femmes ont une longue jupe et un foulard sur la tête. Ce choix est motivé par plusieurs raisons et offre des avantages. Il nous permet de ne pas avoir à nous préoccuper de la manière de nous habiller. Notre esprit est libéré pour d’autres choses. Des vêtements simples et modestes évitent les rivalités et la sexualisation que la mode peut engendrer. Un même vêtement nous donne aussi un sentiment de solidarité les uns envers les autres – ce signe extérieur rappelle que nous marchons sur le même chemin, à la suite de Jésus.

L’individu

Nous mettons tout en commun. Mais nous rejetons aussi toute tentative d’uniformiser les gens. Nous avons tous la même valeur, nous devons être libres de rester nous-mêmes. Nous avons reçu la vocation de servir Dieu et notre prochain avec les dons et les capacités que Dieu a donnés à chacun. Certains membres reçoivent un appel à enseigner, d’autres à proclamer l’Évangile, d’autres à louer Dieu par la musique ou par l’art. Nous utilisons nos dons dans notre travail au sein de la communauté. Mais nous trouvons aussi d’autres occasions pour approfondir et entretenir notre appel personnel. Les membres peuvent s’exprimer à travers le jardinage, l’écriture, la peinture, la poterie, le travail du bois, le piano, le brassage de la bière, l’apiculture, la pêche. Plus les personnalités trouvent à s’exprimer parmi nous, plus notre communauté est vivante.

Pour en savoir plus ou pour organiser une visite

Veuillez consulter le site des Église-Communautés du Bruderhof : www.bruderhof.com/fr.

Vous devez être membre de Réseau Social Chrétien (ou Réseau Social Évangélique) pour ajouter des commentaires !

Join Réseau Social Chrétien (ou Réseau Social Évangélique)

Les commentaires sont clos.